Vieux palais de justice de l’assomption

Bâti en 1811 et classé monument historique par le gouvernement du Québec en 1973, le Vieux Palais est un témoin important du passé, car il a déjà abrité un bureau d’enregistrement, magasin La Baie, magasin général, hôtel de ville, bureau de comté, bureau du député, centre communautaire, palais de justice, clinique externe du CLSC, bureau de député, bureau touristique et résidence pour plusieurs familles. Berceau de la ceinture fléchée de L’Assomption, que plusieurs appelle la ceinture du «Bonhomme Carnaval» de Québec, qui est un des plus importants symboles culturels de la belle province.

Le Vieux Palais a été restauré en plusieurs phases à partir de 1990 pour devenir un centre communautaire et culturel multi-fonctionnel où on peut y retrouver la plus ancienne cour de comté (de circuit) au Canada (10è en Amérique du Nord), un gîte, une salle de spectacle et de réception avec bar-terrasse.

Fondé en 1717, L’Assomption est la plus ancienne ville à l’intérieur des terres du Québec (qui n’est pas située sur le bord du fleuve Saint-Laurent) et regroupe une des plus importantes concentrations de maisons anciennes de la région de Lanaudière. L’ancienne ville de L’Assomption (avant les fusions), est située sur une presqu’île, car elle est presque totalement entourée d’eau. Le quartier patrimonial du Vieux-L’Assomption, dont fait partie le Vieux Palais, est au sud de ce méandre en forne de fantôme. C’est le seul méandre que la rivière L’Assomption a formé qui est assez grand pour accueillir une ville, dont l’origine est le lac L’Assomption, situé dans le Parc national du Mont-Tremblant.

Durant 7 ans (entre 1979 et 1986), le Vieux Palais a été abandonné par le comté et la ville de L’Assomption: des élèves du Collège de l’Assomption et des étudiants du Cégep de L’Assomption ont profité de l’occasion pour s’amuser à pratiquer des sciences occultes (messes noires, ouija, etc.) à l’intérieur de l’édifice. Durant ces années, plusieurs tournages de films ont eu lieu, malgré que l’édifice a faillit être détruit à 2 reprises (en 1980 et en 1987) pour agrandir le stationnement de l’arèna du Collège de l’Assomption. En 2008, c’est finalement l’arèna qui a été démoli pour être intégré dans le nouveau complexe sportif du Collège.

En 1990, lors de fouilles archéologiques sur la terrasse arrière du Vieux Palais, ont a découvert plusieurs objets (outils, ustensiles, etc.), mais aussi des ossements, dont un crâne humain datant du début des années 1900. L’histoire raconte qu’un homme serait mort de manière suspecte dans le grenier de la partie centrale: ce lieu a non seulement servi de pièce pour entreposer des objets de valeur, mais aussi de cachette pour les miliciens qui voulaient fuir la conscription lors de la première guerre mondiale 1914-1918. Pourquoi avoir enterré quelqu’un dans le tarrain quand il y avait tout près un cimetière? Certains pensent que l’on a voulu caché la mort de cette personne qui serait décédée possiblement d’une bagare dans ce grenier. Pour y accéder, il y a un passage secret. C’était l’endroit idéal pour se cacher, car personne ne pensait trouver des déserteurs en haut d’une cour de justice, c’est comme dire de trouver un évadé au-dessus d’un poste de police.

Suite à la découverte des ossements, les archéologues auraient apporté le crâne sans apporter le reste du squelette. Après plusieurs démarches infructueuses auprès des autorités municipales, policières et religieuses, nous avons gardé dans une chaudière quelques ossements durant 2 ans. Un jour, croyant que les manifestations étaient dû à ses os, deux personnes ont décidé de prendre la chaudière pour jeter les restes des ossements dans la rivière L’Assomption. Fait étrange, quelques années plus tard, ces deux personnes sont décédées d’un cancer des os. Un hasard?

Les premiers phénomènes paranormaux se sont produits vers 1990, lors d’une fête: c’était l’anniversaire de naissance d’une femme qui avait justement un lien de parenté avec un des deux hommes qui ont jeté les ossements. La femme en question a déjà travaillé au Vieux Palais, mais se sentant souvent mal à l’aise, elle a quitté rapidement son emploi.

En 2010, une maison seigneuriale, bâtie en 1858 et située sur le bord de la rivière L’Assomption (en face du Vieux Palais), a été démolie par le Collège de L’Assomption pour y aménager un nouveau parc sportif pour ses élèves. En 1724, ce terrain a déjà accueillit la première Église de L’Assomption et trois cimetières: un catholique (corps déplacés sur un cimetière plus récent, rue Sainte-Anne, près du Fort L’Assomption), un amérindien et un pour animaux.

Depuis la destruction de la maison, les manifestations étranges se sont amplifiées, comme si les entités de ce manoir ont traversé la rue pour élire domicile au Vieux Palais: les médias ont alors commencé à s’intéresser de plus près à ces phénomènes, qui se produisent encore aujourd’hui. Plusieurs artistes, clients, employés, locataires (bureaux), policiers et résidents (gîte/campus) ont été témoins d’événements mystérieux au Vieux Palais, mais heureusement on ne parle pas d’esprits frappeurs.

Grâce à la vingtaine d’enquêtes qui ont déjà eu lieu, les indices s’accumulent (photos, sonores et vidéos).

Apparitions :
– fumée blanche, ombres noirs, orbes blancs ou bleus (boules de lumière), … – Apparitions ou disparitions d’objets : clés, crayons, vaisselles, vêtements, – Bruits divers : claquements de portes, craquements, vibrations (comptoir de cuisine, porte), – Déplacements : chaises ou tables qui bougent, fenêtres ou portes qui s’ouvrent, pas (de marche), – Musique : appareils électroniques qui s’allument ou qui se ferment subitement, notes de piano, – Respirations, rires, sifflements, voix, grognements, miaulements, – Senteurs : parfums de fleurs qui se dissipent rapidement, odeurs de brulé ou de pourriture, – Température : changements brusques, courants d’air froids, Autres phénomènes inexplicables (se faire toucher sans qu’une personne le fasse, etc.).

Il y aurait au moins sept entités au Vieux Palais, dont possiblement ces anciens résidents ou travailleurs :                                                          Rosalie Gour (femme de François) : femme de ménage, décédée en 1905; François Xavier Martel : employé, décédé en 1919 à Saint-Sulpice (78 ans); Joseph Xavier Martel (fils de François et Rosalie) : résident (partie Ouest) et concierge, décédé en 1961; Lumina Rivest (femme de Joseph) : résidente (partie Ouest), décédée en 1962; Enfant : résident (partie Ouest), décédé en quarantaine d’une maladie pulmonaire contagieuse (cave Ouest); Milicien : déserteur fuyant la conscription de la 1re guerre mondial 1914-18, décédé dans le grenier central ; Jean Ratelle : notaire au bureau d’enregistrement (partie Est), décédé en 1979 d’une crise cardiaque (voûte).

Histoire nébuleuse du milicien : Mort mystérieuse dans le grenier central et enterré dans la terrasse arrière. Son squelette a été retrouvé en 1990 lors de fouilles archéologiques. Au-dessus de l’ouverture située dans le mur qui sépare le grenier Ouest et central, il y a une croix qui est gravée dans la pierre. Les résidents de la partie Ouest auraient creusés ce trou pour distribuer de l’eau et de la nourriture aux miliciens qui se cachaient dans le grenier central. On ne sait pas combien ils étaient au total et combien de temps ça duré. Lors de la restauration en 1990,
on a découvert dans ce grenier des vieux paquets de cigarettes du début des années 1900.

Il y avait trois termes qui étaient utilisés pour décrire la cour de justice de L’Assomption : (1) Cour de circuit : cour civile où un juge itinérant venait y entendre les causes environ trois fois par année; (2) Cour de comté/district : cour civile (sommes d’argent élevés), criminelle (graves)
et d’appel (moins graves); (3) Tribunal inférieur de la cour supérieur du Québec : cour civile de première instance (pas une cour d’appel).

À une seule occasion, il y a eu un procès criminel manant à une pendaison qui a eu lieu sur le terrain arrière de la maison en brique rouge, située à gauche du Vieux Palais (271 rue Saint-Étienne) : cette résidence a abrité un poste de police et une prison. Certains pensent que c’est celui qui a été pendu qui a été enterré derrière le Vieux Palais et non le milicien. Nous penchons plus du côté du milicien, car si c’était le coupable, il y aurait des chances qu’un esprit frappeur serait présent au Vieux Palais. De plus, il était extrêmement rare que le coupable mort par exécution était enterré sur le site de la pendaison ou sur le lieu du meurtre, c’est-à-dire au Vieux Palais, s’il y a bien sûr un lien entre la mort du milicien et la cause de la pendaison.

Les propriétaires actuels de l’ancien poste de police, la famille Mousseau-Lamarche, ont été témoins de quelques phénomènes étranges. C’est aussi le cas dans la maison actuellement habitée par la famille Décoste-Lachance, située à droite du Vieux Palais (137 rue Saint-Joachim), mais les entités de l’édifice patrimonial n’ont rien à voir avec les manifestations à cet endroit, malgré que les anciens résidants (famille Gilbert-Jobin) ont déjà habité dans la partie Ouest du Vieux Palais jusqu’en 1979. Cette famille n’a jamais véçu d’événements étranges, tant au Vieux Palais que dans leur maison. Leur départ a coincidé avec le déménagement du bureau d’enregistrement (partie Est) sur la rue Dorval, ce qui a provoqué le début de la période d’abandon de l’édifice.

Selon quelques citoyens et médiums, la partie Ouest aurait possiblement servi temporairement de lieu de débauche (fréquentations secrètes durant les années 1800 et lieu d’orgies durant la période d’abandon de l’édifice), mais on ne parle pas nécessairement de prostitués. Des recherches sont en cours à ce sujet.

L’endroit est devenu un haut lieu d’enquêtes en paranormal et de tournages, que ce soit pour des documentaires, films, publicité, séries ou vidéo-clip.

palais justice  Oasis_Samedi-9-juil2011_163

Référence : http://www.vieuxpalais.com/paranormal/#histoire

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.