St-Clothilde de Horton

L’asile saint Clotilde de Horton

Ce bâtiment se situe à environ 30 kilomètres de Victoriaville.  Il comprend 4 étages en y incluant le sous-sol.  On y retrouve des dortoirs, des salles de classes, une cafétéria, etc.   De plus, sur le terrain, il y a 4 chalets, car auparavant il y aurait eu un camping présent sur le terrain derrière l’asile.

Cet édifice fut construit en 1939 par les missionnaires du Sacré-Cœur et devint le monastère des pères du Sacré-Cœur.  Il aurait abrité une ferme ayant appartenu à un certains Alexandre Martel.  En 1953, il a été vendu aux frères de l’institution chrétienne.  Ce lieu a donc été transformé en une institution ou un centre d’enseignements à la vie religieuse.  Il fut rebaptisé Maison Notre Dame de la Chesnaie.  Il est possible encore aujourd’hui d’y retrouver ce nom sur un mur de pierre à l’entrée de ce bâtiment ainsi que sur le plancher du hall principal.

Un premier événement tragique est survenu le 25 décembre 1958.  Il fut incendié par des jeunes ayant été surpris entrain de fumer.  Les pères les auraient enfermés dans une petite pièce servant de débarras ou de lieu de rangement de literie.  Dans cette pièce, les jeunes auraient rallumé leur cigarette et aurait accidentellement mis le feu à l’édifice.  Dans cet incendie, 3 jeunes garçons âgés de 8 à 10 ans auraient décédés.  Certains affirment qu’ils auraient été brûlé vif et que leurs corps n’auraient jamais été retrouvé.  Par contre, ces décès ne figureraient pas dans les registres de l’institution chrétienne.

En 1969, le gouvernement est devenu propriétaire du bâtiment.  Son rôle a été modifié et il devient un centre de réadaptation pour des gens ayant des déficiences intellectuelles.  Son appellation d’asile provient de cette époque.  Le centre avait une capacité de 90 personnes et il fut actif jusqu’à 1988.

Durant cette période, un deuxième incendie s’est déclaré en janvier 1988.  Le site de cet incendie se situerait au quatrième étage.  La cause est inconnue encore à ce jour.  Il y aurait eu encore une fois des décès lors de cet accident.  Certaines sources parlent de 9 décès  de gens âgés de 32 à 50 ans.  D’autres affirment qu’il y aurait eu décès de 6 à 8 jeunes.  Ce seraient des personnes ayant des handicapes mentaux.  Ils seraient décédés par asphyxie.  En lien avec cet incendie, il y aurait une personne qui aurait sauté par une fenêtre du quatrième étage afin de fuir l’incendie.   Certaines sources affirment que c’est un frère âgé de 60 ans et d’autres parle d’un enfant.

De plus, se serait durant cette même période que de nombreuses événements négatifs en lien avec cet établissement se serait produit.  Nous parlons donc de suicide par pendaison, défenestration, de nombreux avortements sur les femmes handicapées de diverses expériences au niveau médical tel que la lobotomie, traitement d’électrochoc, camisole de force, douche glacée, etc.

Elle fut la propriété de l’église Adventice du septième jour.  Il y aurait eu un camp nommé val Estrie qui était planifié mais le projet aurait été abandonné.  Ce lieu serait abandonné depuis 2002.  D’autres sources parleraient plutôt de 1998.  Il est maintenant considéré comme une propriété privée et de nombreuses pancartes sont visibles afin de nous en avertir.  Le propriétaire actuel réside dans la maison qui se trouve l’autre port de la rue en face de l’édifice.

Nous avons rencontré le propriétaire actuel qui est très sympathique.  Du à la popularité de ce lieu et l’engouement des différents groupes de paranormal, il permet la visite du site mais demande 10$ afin d’y accéder.  Prenez le temps d’aller vous présenter et vous n’aurez aucun problème par la suite.  Il est très à l’afflue des automobilistes désirant avoir accès au terrain sans avoir pris le temps de se présenter et ainsi avoir l’autorisation d’aller sur le terrain.

Lors de notre rencontre, il nous a mentionné que des gens auraient utilisés par au moins 2 fois une planche ouija dans l’édifice.  J’ai réussi à retracer l’événement qui aurait probablement  eu lieu dans le hall d’entrer de l’asile.  Il nous a aussi mentionné qu’il y aurait probablement eu un décès par défenestration et que le corps aurait probablement été enterré sur le terrain de l’asile.  Il nous a aussi mentionné le fait que certaines personnes auraient apporté des objets appartenant à l’asile chez eux et qui aurait venu les reporter suite à plusieurs manifestations vécu dans leur résidence.

Voici quelques éléments que vous pouvez expérimenter si vous visité cet endroit :

–          Lourdeur dans l’escalier entre le deuxième et troisième étage

–          Présence d’une fillette de 2 à 3 ans qui cours dans les bois la nuit.  Personnellement nous avons eu un pve d’une petite fille à l’intérieur de l’asile et cela en plein journée

–          Ombre

–          Se faire toucher physiquement

–          De nombreux pve

–          Réaction des K2

–          Énergie vaporeuse, etc.

voici deux courts vidéo de ce lieu :

Voici notre première enquête fait dans ce lieu.  Bonne écoute 🙂

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.