l’analyse des données recueillis lors d’une enquête paranormale

L’analyse des données recueillis lors d’une enquête paranormale est très important et aussi très fascinant. Ce complément à l’enquête permet de revivre les événements d’une manière extérieure avec un détachement qui amène parfois une compréhension différente de ce que nous avions perçu lorsque nous étions dans l’action.   Même si une enquête nous a semblé en premier lieu des plus tranquilles, il arrive parfois que lors de l’analyse nous comprenions qu’il n’en était rien… J’adore les pve clairs nous démontrant bel et bien la présence d’entité avec nous.

Personnellement, j’adore la période d’analyse pour la compréhension qu’elle nous apporte sur ce que les gens dans ces lieux vivent et pour laquelle ils nous ont demandé notre aide. Actuellement je suis la seule à faire ce travail dans le groupe sep paranormal. Je crois que j’aurai de la difficulté à déléguer cette responsabilité à d’autres gens non pas par manque de confiance, mais bien par la nécessité d’avoir une vision globale de tous les éléments recueillis et vécus lors d’une enquête.

Au fil des enquêtes, j’ai développé ma méthode de travail personnel. Je débute par les éléments visuels tels que les photos et les vidéos. De cette façon, j’ai un visuel sur les gens présent dans la pièce lors de l’enquête et des repères visuels des soupirs, déplacements des gens ou de matériels, ayant lieu durant les enregistrements audio.   Tout cela afin d’éviter les erreurs qui peuvent être facilement faites lors de l’écoute des enregistrements audio. De cette façon, je m’assure d’avoir une analyse juste des faits que nous avons vécus avec les différentes preuves recueillis.

Il y a plusieurs pièges que nous devons faire attention tels que les bruits blancs. Les bruits blancs sont des bruits contenant toutes les fréquences que nos oreilles peuvent percevoir. Par sa présence, notre cerveau détectera en eux des bruits sous forme de mots ou de sons alors qu’il n’en a aucun réellement. Seule manière de savoir si vous faites face à un bruit blanc, faites écouter l’extrait audio sans influencer l’autre personne. Si elle entend la même chose que vous, bravo vous avez bien et belle entendu quelque chose sinon ne vous acharnez pas inutilement, surtout si plusieurs personnes ne disent pas comme vous, car il s’agira possiblement d’un bruit blanc.

L’analyse des photos devrait être beaucoup plus simple, non? Ici, nous devons faire attention à la paréidolie. C’est l’interprétation que mon cerveau peut faire avec ce que nous voyons. Tout comme vous pouvez voir un éléphant dans les nuages, il vous sera possible de percevoir un visage sur une tombe dans un cimetière qui sera dû à l’usure de la pierre elle-même. Il est tout aussi possible de percevoir une entité alors que nous sommes en face d’un jeu d’ombre. Il faut se méfier de nos perceptions. Encore une fois, si vous êtes la seule à le percevoir, il est fort possible que ce soit votre perception qui vous fait voir cet élément et que l’élément perçût n’est pas réel.

Il y a aussi un autre élément qui m’irrite de plus en plus. Si vous prenez une même photo cent fois et que vous avez le même résultat soit un visage ou possible entité, et ce toujours au même endroit sans aucune modification sur l’élément capter, questionnez-vous sur ce qui peut provoquer cet élément, et ce dans le monde matériel. Capter une entité sur photo demeure en soi un événement rare. Une entité ne demeurera pas à la même place, dans la même position afin de se faire prendre 100 fois en photo. Ils sont beaucoup plus subtils et difficiles à capter de façon concrète. Je suis beaucoup plus allumé sur une photo qui est différente de toutes les autres et que je ne peux pas reproduite. Plutôt qu’une photo que je peux reproduire à volonté, et ce à tout moment au même endroit et même moment.   Si je peux reprendre, une même photo systématiquement a plusieurs reprises et quand je le désire, c’est qu’il n’y a rien de paranormal ici.

Les vidéos sont fascinantes lorsqu’il vous arrive de capter un élément que vous ne pouvez expliquer d’aucune façon possible. Encore une fois, il faut faire attention, car chaque type de caméra à leur spécificité. De plus, il faut porter attention à ne pas prendre une poussière ou humidité pour de réels orbes. Vous devez aussi porter attentions aux différents reflets sur les meubles vous entourant… ainsi qu’aux ombres que vous pouvez produire à la caméra.

Il y a un élément dont je ne vous ai pas parlé qui est aussi important : votre imagination. Lorsque nous fessons des enquêtes paranormales, nous désirons tous et toutes capter de belles preuves de l’existence du monde invisible que nous savons existante tout près de nous. Il est facile de se laisser emporter par notre imagination et ainsi manquer quelque peu de discernement. Il faut garder la tête froide en tout temps et tenter de comprendre l’événement capté de façon pragmatique avant de la percevoir comme paranormale immédiatement… c’est l’unique manière afin de s’assurer que nous avons capté bel et bien une preuve que le monde de l’invisible existe réellement 😉

 

Écrit par Brigitte Lussier

Co-Fondatrice de S.E.P Paranormal

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.